BESIX Group délibère sur l’avenir de sa relation avec l’entrepreneur australien Watpac

BESIX Group délibère sur l’avenir de sa relation avec l’entrepreneur australien Watpac

Mercredi 6 juin 2018 — BESIX Group délibère actuellement sur l’avenir de sa relation avec l’entrepreneur Watpac, coté à la bourse australienne, au vu des résultats de la réunion (« Scheme Meeting »), au cours de laquelle les actionnaires de Watpac n’ont pas accepté l’offre de BESIX de prise de participation majoritaire dans l’entreprise.

Bien qu’une majorité écrasante de près de 90 % des actionnaires de Watpac (en nombre) ait voté en faveur de l’offre, cette dernière n’a pas atteint le seuil d’approbation des actionnaires requis par la législation australienne (67,24% des droits de vote exercés favorables alors qu'un seuil de 75 % est requis). L’acteur mondial belge déclare qu'il respecte le résultat, mais le voit également comme une occasion manquée pour les actionnaires de Watpac. En effet, ses plans spécifiques visaient à offrir à l’entreprise Watpac un avenir stable dans la perspective d'une création de valeur à long terme

BESIX Group détient actuellement 28,11 % de Watpac et en est actionnaire depuis 2013. Le 26 février 2018, BESIX a annoncé son intention d’acquérir 35,95 % supplémentaires du capital souscrit de l’entreprise Watpac au prix de 0,92 A$ par action, soit une prime de 40 % supérieure au cours moyen pondéré en fonction du volume des actions sur la période de 3 mois précédant la préannonce. L’offre de BESIX avait le soutien du Conseil d’administration de Watpac, du Comité indépendant du Conseil d’administration et de l’Expert indépendant.

En ligne avec les déclarations précédentes du Groupe, Rik Vandenberghe, CEO de BESIX Group, a déclaré :

« Nous allons analyser les résultats du vote et prendrons le temps nécessaire pour évaluer avec soin notre position et nos projets d’avenir avec Watpac. Nous avons indiqué dès le début que nous pourrions modifier notre actionnariat substantiel dans Watpac si la proposition n’était pas acceptée. Nous notons néanmoins le soutien massif des actionnaires en nombre et sommes reconnaissants pour leur soutien. »

« Le plein potentiel de Watpac est actuellement sous-utilisé, cela est d’autant plus regrettable que l'offre a été rejetée. Ensemble, nous aurions pu faire de Watpac une entreprise de premier plan, en renforçant son bilan, en améliorant ses compétences techniques et en diversifiant ses opérations. Notre participation minoritaire actuelle ne nous permet pas d’effectuer les modifications nécessaires », a déclaré Rik Vandenberghe.

BESIX s’accordera, par conséquent, le temps nécessaire pour évaluer avec soin ses investissements dans Watpac.

L’entrepreneur australien est sur le point d’enregistrer une perte statutaire pour la quatrième fois en six exercices fiscaux. Watpac a généré un chiffre d’affaires de c. 730 millions d’euros et une perte statutaire de c. 20,7 millions d’euros en 2017. L’entreprise subit actuellement une perte nette sous-jacente avant impôts de 2 à 3,3 millions d’euros pour l’exercice 2018.

Florence Bribosia Senior Manager Communications at BESIX Group